脱原発・脱被ばくの願いを7月7日七夕の日に首相(官邸)に届けよう!!


by 100mothers

安倍首相への手紙(フランス語版)

Ce projet, nommé “Un Million de Mère Pour la Tanabata,” va envoyer cette pétition au premier ministre du Japon, Monsieur Shinzō Abé.

Le 7 juillet, nous organisons une manifestation paisible dont le but est d'informer le premier ministre, Monsieur Abé, de notresouhait ultime, qui est de nous défaire des centrales d'électricité nucléaire. Le jour du festival de la Tanabata, qui se trouve à être le 7 juillet, apportons notre souhait à l'attention du premier ministre à sa résidence officielle, située à Tokyo. Tanabata est la célébration du jour où, à chaque année, les étoiles représentant les deux amants, Orihime (Véga) et Hikoboshi (Altaïr), se retrouvent enfin dans le ciel lors de leur traversée à travers la voie lactée. Relevant tous les défis, les amants séparés se retrouvent enfin. De la même façon, des gens de toutes nations et peuples joindront ensemblepour demander d'une seule voix la fin des centrales et armes nucléaires. Le nom de se projet est basé sur le livre-photo intitulé “Une Centaine de Mères,” qui symbolize l'esprit maternel se voulant protéger tout enfant quel qu'il soit et ce, de part le monde entier.

Afin de protéger notre tranquilité d'esprit et notre future, joignons-nous aux peuples du monde et retrouvons nos vies, nos cultures et nos gouvernements. Nous n'enverrons aucun message qui soit aggressif ou critique à l'excès, mais nous allons, au contraire, utiliser la beauté de notre culture et utiliser des actions créatives. Nous souhaitons la fin de toutes centrales et armes nucléaires.

La présente est une lettre explicant nos intentions. Adressée au premier ministre, Monsieur Shinzō Abé, cette lettre est envoyée de la part de toutes les mères et autres personnes qui souhaintent la fin des centrales nucléaires au Japon.

Veuillez partager ce message si vous êtes en accord avec le contenu.

À l'attention du premier ministre du Japon, Monsieur Shinzō Abé.

Monsieur le premier ministre,
Tout d'abord, nous vous remerçions du temps que vous prenez pour lire cette lettre en ce début d'été si chargé. Nous vous remerçions aussi de tous le travail que vous effectuez pour le pays, jour après jour. Nous sommes en charge du projet pour la Tanabata nommé “Un Million de Mères – Souhaits envers le premier ministre.” Nos noms sont Nonoko Kameyama, Mito Sano, Yoshiko Harashima, Saeko Uno et Ryuichi Nakamura.

Ce projet a le but de transmettre nos espoirs au premier ministre, Mr. Abé, de la part de gens de toutes sortes qui désirent la fin des centrales nucléaires dans le monde entier. Ce mouvement a d'abord commencé avec le photo-book de portraits de gens désirant la fin des centrales nucléaires, “Une Centaine de Mères,” publié l'année dernière à Kagoshima par les éditions Nanpō Shinsha.

En avril de cette année, un philosophe environementaliste anglais suivant les traditions établies par E.F. Schumacher et Ghandi, Dr. Satish Kuman, est venu au Japon et a déclaré être en accord avec le messache contenu dans le livre. Il nous a aussi suggéré de vous envoyer le livre avec une lettre vous invitant à nous rencontrer.

Le sujet contenu dans le photo-book “Une Centaine the Mères” est l'esprit maternel et le besoin de prendre soin de ce qui nous touche. Ce projet ne concerne pas que les mères, par contre, mais toute persone pour qui ces sujets sont importants. Nous nous voulons d'embellir le futur de ces enfants que nous chérissons, ainsi que toutes les mères et les vies encore à venir. C'est dans ce but que nous vous envoyons cette collection de photographies intitulées “Une Centaine the Mères” et nous vous prions de bien vouloir y jeter un coup d'oeil.

La majorité des citoyens à Fukushima, par suite de l'accident survenu à la centrale nucléaire, vivent dans la crainte dû au manque d'information sur ce que projettent les dirigeants pour se distancer de l'énergie nucléaire. De plus, plusieurs enfants vivent encore dans une zone excessivement contaminée par la catastrophe de Fukushima, un fait qui nous plonge tous dans un peur profonde. Pour ajouter au problème, nous n'avons toujours pas trouvé de solution pour disposer des déchets radioactifs déjà acumulés, et pourtant l'on parle d'une réouverture de la centrale nucléaire, au dépend de notre responsabilité envers notre futur à tous. Nous vous prions de nous accorder votre attention, à nous, “mères.”

Nous voulons vous informer que ce 7 juillet, nous avons l'intention de nous rendre à votre résidence officielle, nous et plusieurs gens de toutes sortes qui pensent comme nous. Nous comprenons que vous êtes très occupé, mais si vous pouviez nous accorder quelques instant, nous vous en serions très reconnaissants. Nous désirons vivre dans un monde sans centrales nucléaires. Ces centrales empêchent la populace locale de vivre l'esprit en paix et forcent les travailleurs à fonctionner dans un environment emplit de radiations nefastes. Le plus triste, nous ne sommes pas plus près du jour où personne n'aura à en payer le prix, pas même les vies qui sont encore à venir.

Nous ne désirons pas des sacrifices encourus par l'utilisation des centrales nucléaires.

Plutôt que de bâtir une vie d'abondance sur des matériaux dangereux et les sacrifices des uns, nous souhaitons voir une vie de bonheur et d'abondance réelle pour tous, bâtie sur le partage. Mais, au nom du profit économique, ne sommes nous pas voués à répeter les erreurs du passé? Alors que les déchets radioactifs s'accumulent de plus en plus, nous ne pourrons décidément pas déclarer à nos enfants du futur que nous agissons responsablement.

Lors d'accidents, les centrale nucléaires émettents de (?) radioactives qui contaminent sol, nourriture et atmosphère, ainsi que les habitants des environs. C'est un danger dont il est impossible de revenir en arrière. Nous avons dû en faire l'expérience de par nous-mêmes. À Fukushima, lors de l'incident à la centrale, plus de 160 000 personnes ont dû quitter leur logis. Et maintenant, plusieurs mères se soucient des effets néfastes des radiations sur leurs enfants, certaines de voir leurs enfants mourir. Plusieurs de ces enfants se demandent, “jusqu'à quand vivrai-je?” Alors que plusieurs gens sont affectés pécunièrement, mentalement et émotionellement, la Tokyo Électricité tarde à offrir compensation. Voilà une tragédieque l'on souhaite qui n'arrive plus jamais.

De plus aucune déclaration n'a été fait au sujet de la centrale Fukushima Daichi qui emet encore aujourd'hui plus de 10 000 000 becquerel d'émission radioactives à chaque heure. Et la Société d'Électricité de Tokyo a évacué des dechets radioactifs radioactive dans nos océans, contaminant sévèrement les eaux. Dans cet état d'urgence, l'important est de se concentrer sur l'aide aux victimes, et non pas remettre la centrale nucléaire en opération, ce qui ne devrait jamais se produire. Surtout que la lumière n'a toujours pas été faite sur la possibilité d'une erreur humaine qui était sous investigation. Encore, notre vœux est de protéger les enfants. Que plusieurs se trouvent encore dans la zone affecté emplit nos cœurs d'une douleur profonde. Cette région reçoit chaque année plus de 5 millisieverts de radiation, la même quantité qui a causé l'évacuation de Chernobyl, mais au Japon, les résidents continuent de rester, même dans ces conditions.

Alors que le cancer de la thyroïde affecte habituellement une persone sur 1 000 000, à Fukushima, dix cas ont déjà été reportés. Nous parlons de dix cas sur les 38 000 testés en 2011. Lors des examens de santé éffectués dans la préfecture en 2011 et 2012, sur les 133 000 enfants testés, 735 ont requis des examens plus poussés. De plus, les données montrent une augmentation dan le nombre de personnes atteintent d'abnormalités, de maladies cardiaques et d'asthme dans les régions de Tōhoku et Kantō. Les médecins qui ont étudié les habitants de Chernobyl après la catastrophe là-bas déclarent tous et chacun, “Il sera trop tard dans quelques années lorsque les symptômes auront commencé à être apparents; nous devrions évacuer les enfants de Fukushima.”

Il y a présentement un projet qui aide les familles avec des enfants à évacuer vers des endroits plus sûrs, mais malheureusement, ce ne sont pas toutes les familles qui y ont accès. Il y a des services en place pour aider les gens à quitter la région, mais plusieurs qui veulent partir ne peuvent tout simplement pas. Des élèves de certaines écoles primaires et certains collèges de Kōriyama, dans la préfecture de Fukushima, ont demandé l'évacuation générale des enfants à la ville de Fukushima, requête qui a été rejetée à la cour supérieure de Sendai à la fin du mois d'avril malgré le fait qu'on ne sait pas encore les effets d'une irradiation constante à faible dose sur la santé.

En ce moment, la chose la plus importante pour le pays est d'établir les mesures nécéssaires pour protéger les enfants. Par example, nous voudrions un système mis en place pour que les familles avec des enfants puissent passer une longue période hors des zones affectées lors des congés d'été et d'hiver. De plus, nous souhaitons la consolidation du plan “Aide Pour les Victimes/Enfants de l'Accident de la Centrale Nucléaire” adopté à l'unanimité par le parlement en juin dernier.

Nous souhaitons la coopération totale de votre part, ainsi que celle de tous les politiciens, afin de venir à bout de ce problème. Plutôt que de mettre en place une campagne pour rassurer les citoyens, nous vous prions d'établir un moyen de prévenir ce genre d'accident. Ces enfants sont le futur du Japon. Nous ne pouvons nous permettre de les négliger. Bref, pour l'amour du Japon, beau pays avançant vers un futur prometteur, nous espérons que vous vous joindrez à nous dans ces démarches. Dans ce but, nous, “Un Million de Mère", souhaitons communiquer avec vous, Mr. Le premier ministre, directement.

Le 7 juillet, des gens de tout endroit s'assembleront devant la résidence officielle du premier ministre. Nous nous excusons d'insister, mais si vous avez un peu de temps à nous accorder, nous aimerions vous rencontrer.

Sincèrement,

Projet pour la Tanabata : Un Million de Mères – Souhaits envers le premier ministre
Nonoko Kameyama
Mito Sano
Yoshiko Harashima
Saeko Uno
Ryuichi Nakamura
[PR]
by 100mothers | 2013-06-25 22:45 | 首相への手紙(外国語)